ma

presse

 

Sud Ouest  - Emmanuelle Debur, Avril 2010
Babils Lyriques. Sophie Grelié vient de remporter un joli succès au festival Méli'möme à Reims, événement consacré à la création jeune public européenne.
Son nouveau spectacle " Ma " a séduit la majorité des professionnels présents. Sophie Grelié est une artiste-musicienne qui a un parcours original au sein de l'association éclats. Elle s'est attelée depuis plus d'une dizaine d'années à la création très jeune public et a signé là son meilleur spectacle. Elle dit vouloir " explorer l'enfance de la parole, la musique de la langue, le pré-langage du bébé. "
Une Chose étrange. Chantée par la vibrante soprano Muriel Ferraro, la pièce s'est adoucie depuis sa création. L'émotion reste la même : jeux vocaux, résonances, timbres, mélodies, intonations, tout fait sens quand le cadre musical est celui de Scelsi, quand l'interprète a autant de souffle et de corps que Muriel Ferraro.
Sur scène, elles sont deux, Sophie Grelié aux manettes sur la mise en place de sons, la course d'une chenille, l'envol d'un papillon sur la hutte. La chanteuse, elle, fredonne un chant plein, chaud, le grain de sa voix exprimant ses joies, ses peines, ses colères, ses silences et ses espoirs...
Ca marche tellement bien que les petits dans la salle lui répondent en babil. Alors forcément, on se sent spectateur d'une chose étrange, d'un langage pas encore formulé mais qui permet déjà des échanges. Et ça clôt toutes les questions qu'on pourrait encore se poser sur l'intérêt d'amener les tout-petits au spectacle.

Le devoir. Montréal (Québec)  - Michel Bélair, Mars 2010
Faire sentir la beauté du monde
Ce spectacle est une très étrange mise en forme théâtrale des cinq Chants du Capricorne, du compositeur contemporain italien Giacinto Scelsi. On y entend la voix forte et nuancée de la soprano Muriel Ferraro explorer la fibre émotive de ces phonèmes  qui ouvrent la voie aux tous premiers mots des tout-petits; la mise en scène aérienne de Sophie Grelié inscrit tout cela dans une sorte de cocon dont sortira peu à peu la chanteuse. Le plus fabuleux dans cette histoire, c'est la réaction des bébés. Captivés tout de suite, intrigués, présents, ils reçoivent — beaucoup mieux que leurs parents souvent! — cette oeuvre audacieuse d'une trentaine de minutes, comme si elle s'adressait personnellement à chacun d'eux! Une attention complice et participative difficilement explicable. La chose est d'autant plus intéressante à souligner que Ma prendra l'affiche des Gros Becs, à Québec, dans quelques semaines. Tout juste le temps de vous trouver un bébé...