petitOpus

présentation

 

petitOpus propose un moment de musique  et de théâtre musical.
petitOpus est surtout un espace-temps d’émotions et d’impressions.

La musique est un théâtre de sensations passagères : en quelques mesures, elle peut nous transporter d’un univers émotionnel à un autre.
Et les enfants vivent dans l’instant présent, leurs émotions sont fugaces : ils passent du rire au pleur, du calme à l’inquiétude en quelques instants.
Les émotions (é-motions) sont des mouvements, des troubles venant toucher l’enfant et l’adulte dans son corps et son être.

La grande harpe est la scénographie de petitOpus, petit théâtre en soi, comme un castelet, une maison, un paysage, une prison… et ses sons qu’on imagine d’abord délicats, aquatiques, peuvent devenir impressionnants, presque effrayants, tonnerre des dieux.

 « La harpe relie le ciel et la terre… elle symbolise les tensions entre les instincts matériels représentés par son cadre de bois et les cordes de lynx, et les aspirations spirituelles, figurées par les vibrations de ces cordes. Celles-ci ne sont harmonieuses que si elles procèdent d’une tension bien réglée entre toutes les énergies de l’être, ce dynamisme mesuré symbolisant lui-même l’équilibre de la personnalité et la maîtrise de soi.… »
dictionnaire des symboles – J. Chevalier, A. Gheerbrant – ed. Robert Laffont / Jupiter 

petitOpus propose 3 des 5 pièces pour harpe de Bernard Cavanna, où « il est question de regards et d’impressions croisées : celui de l’enfant sur le monde ou celui de l’adulte sur l’enfant. Dans un style simple, dépouillé, ces pièces, quasi primitives, évoquent de naïves émotions. » (Bernard Cavanna)
Seront aussi interprétées 3 pièces de théâtre musical pour voix seule de Georges Aperghis (extraites de H).
Enfin éclats passe une nouvelle commande à Aurélio Edler-Copes de 3 miniatures de théâtre musical pour voix et harpe sur les émotions.

Sur « scène », Eloïse Labaume et sa harpe. Et toutes ses émotions qui la traversent : tristesse, contemplation, joie, colère, affirmation, amour, impatience, émerveillement, peur… Elles émaillent ce temps partagé où la musique est reine.
Toujours en mouvement, elle joue : de sa voix, de sa grande harpe. Elle nous «joue» la vie, reliée à un fil, cherchant toujours l’équilibre.