la chute du piano

extraits textes

 

"Prenez un café donc. Un café bruyant. Il va vous vider, vous dégurgiter sur une plage. Une plage de silence. C’est l’envers. Le café étant l’endroit. L’endroit bruyant.
Jetez vous alors dans le roulis.Dans les éboulis de vagues aux grondements incessants, vous trouverez alors un chant. Plusieurs voix, sons et mouvements, galopent et se chevauchent. Vous voici alors poussé dans un nouveau paysage : Un chant. " 
Simon Dumas (Québec, Canada)

Amas de matière en chute libre maintenant
Toi autrefois si… Oh les doigts quand ils étaient sur toi si délicats les doigts de feutre comme la pulpe des jeunes filles d’autrefois fini ça fini tout ça le vieux monde tu tombes mon vieux tu succombes et le comble, c’est que je n’ai pas eu grand-chose à faire pour ça. Il était une fois le manque qui creuse qui creuse. Le vide sous toi. Ce manque précipite ta boite.
Tu tombes.Tu claques. Montre moi tes cordes. Sors de toi je vais te tordre. 
Je vais te pousser t’essorer jusqu’à ce que tu perdes ta langue. Qu’un jus nouveau enfin me coule dans les oreilles ! " 
Virginie Barreteau (Bordeaux, France)