associés

Stéphane Guignard

 

Directeur artistique - Musicien - Metteur en scène

De Pan à Songs, on retrouve dans tous les spectacles qu'a conçu Stéphane Guignard depuis une quinzaine d'années un caractère de concentration, d'intensité contenue, qui est une de ses signatures : à travers la diversité des univers qu'il explore, il réussit toujours à toucher à l'essentiel et à le rendre sensible, presque palpable, avec une économie de moyens et une force d'évidence très inhabituelles. Rien de professoral, de savant, au reste, dans sa démarche : peut-être en Stéphane Guignard, à la fois metteur en scène et sorte de chef d'orchestre, l¹instrumentiste qu'il fut d¹abord demeure-t-il déterminant par sa relation physique à la musique, particulièrement tangible dans le cas de la flûte, instrument primordial entre tous, indissolublement lié à la danse qui semble constamment inspirer sa gestuelle si spécifique. Le rapport viscéral au mouvement, au souffle, à la matière, qu'implique sa pratique traverse et anime la recherche de Stéphane Guignard ; c'est lui qui contribue à rendre ses réalisations si immédiatement éloquentes et troublantes, depuis ce Pan liminaire qui est presque un manifeste, jusqu'aux....Illuminations.

 Stéphane GUIGNARD, après ses études musicales, prend part à l’aventure contemporaine proposée à l’Université de Musique de Pau (64). Les rencontres avec Marie-Françoise Lacaze (écriture, pédagogie de la créativité musicale, musique électroacoustique) et Guy Maneveau (harmonie, direction de chœur) sont déterminantes. Il  interprète  des   pièces   musicales  de  Stockhausen  (Stimmung), G. Aperghis (Récitations), J. Cage, C. Vivier (Love songs), V. Globokar… 

En 1987, il co-fonde l'association musicale éclats, pour développer librement sa recherche artistique, développe ses  actions dans la création et la pédagogie.  Son goût pour la création et l’invention sonores, le jeu musical, le guide vers des propositions artistiques innovantes sur des partitions  du répertoire contemporain.

Depuis 1992, il met en scène des spectacles musicaux tout publics en  plaçant sa recherche sur la dramaturgie de l’écoute tout et associe musiciens, compositeurs, écrivains, danseurs, jongleurs et  comédiens : pan (1992), cocottes perchées (1995), Hors-jeu (1997), musiques sur mesures (1998), Toccata (1999), Tout ce qui tombe du ciel (2000), Babar et autres mélodies (2001), Espèces de grenouilles (2002), Matchs (2004), Hararavo( 2005), Songs (2007), les Johns (2008/2012), Chants d’amour (2011), Elle a tout d’une diva (2012), La chute du piano (2012), Dans le noir (2013), Si le sirocco s’y croît (2014), Eclipsis (2015), Groink (2015). 

Son travail, ses créations, concerts ou spectacles ont été entendus  dans de nombreux lieux en France et à l’étranger : Cité de la Musique à Paris, IRCAM, Ateliers des enfants du Centre Beaubourg, Maison de  la Musique de Nanterre, Festival Why Note de Dijon, Festival 38e rugissants de Grenoble, Festival Résonances de St Nazaire, Festival  Méli’môme de Reims, Festival Echappée Belle de Blanquefort, Théâtre  Molière scène d’Aquitaine, Casablanca, Montréal, Québec...