l'association

Stéphane Guignard

 

Directeur artistique - Musicien - Metteur en scène

Stéphane GUIGNARD, après des études musicales classiques (Flûte traversière), prend part à l’aventure contemporaine proposée à l’Université de Musique de Pau (64). Les rencontres avec Marie-Françoise Lacaze (écriture, pédagogie de la créativité musicale, musique électroacoustique) et Guy Maneveau (direction de chœur) sont déterminantes. Il  interprète  des   pièces   musicales  de  Stockhausen  (Stimmung), G. Aperghis (Récitations), J. Cage, C. Vivier (Love songs), V. Globokar…

Jeune chef de chœur, il dirige de 1987 à 1992 l'ensemble vocal de Blanquefort (33) et passe déjà commande à des compositeurs.  Il compose également des musiques électro-acoustiques pour le théâtre et la danse contemporaine.

En 1987, il co-fonde à Bordeaux avec Sophie Grelié et Chris Martineau l’association musicale éclats pour développer pleinement et librement une recherche artistique au croisement des différents arts. Son goût pour l'invention sonore et le jeu musical le guide naturellement vers des propositions artistiques innovantes et ludiques en direction de l’enfance mais aussi adultes.

Depuis 1992, il conçoit et met en scène des spectacles musicaux en associant musiciens, chanteurs, compositeurs, écrivains, danseurs, comédiens et  scénographes  : pan (1992), cocottes perchées (1995), Hors-jeu (1997), musiques sur mesures (1998), Toccata (1999), Tout ce qui tombe du ciel (2000), Babar et autres mélodies (2001), Espèces de grenouilles (2002), Matchs (2004), Hararavo( 2005), Songs (2007), les Johns (2008/2012), Chants d’amour (2011), Elle a tout d’une diva (2012), La chute du piano (2012), Dans le noir (2013), Si le sirocco s’y croît (2014), Illuminations (2015), Groink (2015).

Son travail s’appuie  sur la dramaturgie de l’écoute et sur  les rapports de la musique avec le corps, le geste et l’espace. Sa direction artistique nécessite des interprètes l’acceptation de la mouvance, de la perte de repère.  Il s’agit alors pour lui, de mobiliser, déplacer, révéler leurs énergies.

Les rencontres sont toujours surprenantes et créatives.

Certaines créations ont marqué d’une pierre blanche le chemin parcouru, exploré et sans cesse réinventé. D’abord la métamorphose où l’œuvre en transformation perpétuelle, se joue des circonstances, des personnes, des lieux.

La représentation est toujours une innovation.

 Les Johns est une série de propositions qui s’adapte à tous les contextes, en se métamorphosant au gré des hasards et des rencontres pour mieux rester fidèle à la musique et à l’esprit de John Cage. Où est John?  A la plage de Biarritz, à la piscine, sur une île, ici où là, ailleurs et partout…

Songs est un voyage musical entre orient et occident, des pièces de John Cage croisent des airs traditionnels japonais, le chant se mêle au koto, l’électronique fait s’épanouir des environnements sonores changeants, tandis que la danse vient troubler le jeu et enrichir les échanges…

Illuminations illustre une recherche entre la lumière, l’écoute et le regard. La quête est celle de l’énergie, des parallèles entre la lumière et la musique composée par Aurélio Edler-Copès ( voix, viole de gambe et électronique)

Groink, un Opéra de Trois Soues , comme un retour sonore au pays de l’enfance, nous promène dans tout le champ des pulsions avec tact, maîtrise et beaucoup, beaucoup de joie. La pulsion s'incarne dans toutes les dimensions du spectacle. La langue du texte, les bruits et rythmes des animaux se déroulent avec une vraie jouissance pulsionnelle...

 C’est certainement cette liberté de créer, cette vitalité qui reste la question fondamentale, ce « pousse à créer » qui fait toute l’efficacité de l’œuvre délicatement décalée de Stéphane Guignard .

 Toutes ses écritures de théâtre musical contemporain animent une recherche constante qui ne cesse de réinventer un geste artistique exigeant mais toujours teinté d’humour.

 Son travail, ses créations, concerts ou spectacles ont été entendus  dans de nombreux lieux en France, Beaubourg, Opéra National de Bordeaux, Maison de  la Musique de Nanterre, Festival Why Note de Dijon, Festival 38e rugissants de Grenoble, Festival Résonances de St Nazaire, Festival  Méli’môme de Reims, Festival Echappée Belle de Blanquefort, Molière-Scène d’Aquitaine, Casablanca, Montréal, Québec...

2015 Groink (C.Rocailleux)

2015 Ai ! Ze Haizea  (C.Martineau)

2015 Illumimations (A.Edler Copès)

2014 Si le Sirocco s’y croît (C. Martineau)

2013 La chute du piano (J.Cage – E .Satie)

2013 dans le noir (A.Edler Copès – G.Scelsi)

2012 Elle a tout d’une diva ( J.B.Lully – G.Bizet – V.Bellini – F .Poulenc -  J. Cage - G.Aperghis… )

2010 Bagatelles (G.Ligetti – F.Schubert)

2009 Chants d’amour ( C.Gesualdo-C.Vivier- F.B Mâche-Y.Daoust)

2008 Les Johns (J.Cage)

2007 Songs (J.Cage et musique traditionnelle japonaise )

2006 Hararavo (G.kurtag)

2004 Match/volte (M.Kagel-S.Guignard)

2002 Espèces de grenouilles (collectif)

2001 Babar et Mélodies (F.Poulenc)

2000 Tout ce qui tombe du ciel (S. Reich)

1999 Toccata (P.Mion)

1998 Musiques sur mesures (J.Cage G. Aperghis,  C. Lauba)

1997 Hors jeu (A. Poisson)

1995 Cocottes perchées (M.F.Lacaze)

1992 Pan (C. Debussy)